L’ouverture en photos

Le court en images
  • 010
    Jean-Claude-Saurel, côté pile © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 011
    Un jury jeune étudiant déjà très pro ! © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 017
    Lyes Salem et Claire Burger introduisent le jury national © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 031
    Abd Al Malik et Christian Rouaud, deux générations de cinéastes réunies au jury national © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 035
    Déjà la queue pour la deuxième séance d'ouverture... © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 0036
    Cérémonie d'ouverture © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 042
    Antonio Rodrigues et Tan Chui Mui, jurés internationaux © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 046
    Pendant la projection des films, Laurent Crouzeix et Claude Duty révisent leurs notes une dernière fois © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 047
    La salle Cocteau découvre les films du programme d'ouverture © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 051
    Fredo Viola et Lois Patiño représentent le jury labo sur la scène Jean-Cocteau © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 060
    Ils sont pas beaux, nos jurés espagnols ? © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 063
    Lois Patiño, Javier Rebollo et le président Jean-Claude Saurel © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 065
    Lois Patiño, Javier Rebollo et Laurent Crouzeix, plus détendus en coulisses © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 066
    2 Chris pour le prix d'1 : Christian Guinot de Sauve qui peut le court métrage et Chris Landreth du jury international © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 068
    Une partie du jury national dans les coulisses de la salle Cocteau © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 069
    Jean-Claude Saure, côté face © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 071
    Inauguration de la 37é édition du festival © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 072
    Le jury international presque au complet © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • unnamed-4
    © Sauve qui peut le court métrage, Michel Vasset
  • unnamed-9
    Abd Al Malik sur la scène de la Maison de la culture © Sauve qui peut le court métrage, Michel Vasset
  • YAN_2263
    Jean-Claude Saurel is the new Yves Montand © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau
  • YAN_2309
    "Et mon hippocampe, tu l'aimes, mon hippocampe ?"© Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau
  • YAN_2386 - retouchée
    Abd Al Malik sort de l'ombre © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau
  • Gripel
    Le coup d'envoi en salle Gripel © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau
  • Abd Al Malik sort de l'ombre
    Abd Al Malik sort de l'ombre © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau
Lyes Salem et Claire Burger introduisent le jury national © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Lyes Salem et Claire Burger introduisent le jury national © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Abd Al Malik et Christian Rouaud, deux générations de cinéastes réunies au jury national © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Abd Al Malik et Christian Rouaud, deux générations de cinéastes réunies au jury national © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Une partie du jury national dans les coulisses de la salle Cocteau © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Une partie du jury national dans les coulisses de la salle Cocteau © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

2 Chris pour le prix d'1 : Christian Guinot de Sauve qui peut le court métrage et Chris Landreth du jury international © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

2 Chris pour le prix d’1 : Christian Guinot de Sauve qui peut le court métrage et Chris Landreth du jury international © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Lois Patiño, Javier Rebollo et Laurent Crouzeix, plus détendus en coulisses © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Lois Patiño, Javier Rebollo et Laurent Crouzeix, plus détendus en coulisses © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Le coup d'envoi en salle Gripel © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Le coup d’envoi en salle Gripel © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Abd Al Malik sort de l'ombre © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Abd Al Malik sort de l’ombre © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

"Et mon hippocampe, tu l'aimes, mon hippocampe ?"© Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

“Et mon hippocampe, tu l’aimes, mon hippocampe ?”© Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Jean-Claude Saurel is the new Yves Montand © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Jean-Claude Saurel is the new Yves Montand © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Un jury jeune étudiant déjà très pro ! © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Un jury jeune étudiant déjà très pro ! © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Abd Al Malik sur la scène de la Maison de la culture © Sauve qui peut le court métrage, Michel Vasset

Abd Al Malik sur la scène de la Maison de la culture © Sauve qui peut le court métrage, Michel Vasset

Jean-Claude-Saurel, côté pile © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Jean-Claude-Saurel, côté pile © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Le jury international presque au complet © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Le jury international presque au complet © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Inauguration de la 37é édition du festival © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Inauguration de la 37é édition du festival © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Jean-Claude Saure, côté face © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Jean-Claude Saure, côté face © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Déjà la queue pour la deuxième séance d'ouverture... © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Déjà la queue pour la deuxième séance d’ouverture… © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Cérémonie d'ouverture © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Cérémonie d’ouverture © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Antonio Rodrigues et Tan Chui Mui, jurés internationaux © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Antonio Rodrigues et Tan Chui Mui, jurés internationaux © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Pendant la projection des films, Laurent Crouzeix et Claude Duty révisent leurs notes une dernière fois © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Pendant la projection des films, Laurent Crouzeix et Claude Duty révisent leurs notes une dernière fois © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

La salle Cocteau découvre les films du programme d'ouverture © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

La salle Cocteau découvre les films du programme d’ouverture © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Fredo Viola et Lois Patiño représentent le jury labo sur la scène Jean-Cocteau © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Fredo Viola et Lois Patiño représentent le jury labo sur la scène Jean-Cocteau © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Ils sont pas beaux, nos jurés espagnols ? © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Ils sont pas beaux, nos jurés espagnols ? © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Lois Patiño, Javier Rebollo et le président Jean-Claude Saurel © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Lois Patiño, Javier Rebollo et le président Jean-Claude Saurel © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *