Breakfast avec Last Year When the Train Passed by (L’an dernier quand le train est passé)

Rencontre avec...

Interview de Pang-Chuan Huang, réalisateur de Last Year When the Train Passed by (L’an dernier quand le train est passé)

la mouche cf Dans quel(s) pays et quelle(s) région(s) avez-vous tourné ?
J’ai tourné ce film dans mon pays Taïwan, dans le Sud et l’Ouest, où il y a beaucoup de champs et de beaux paysages. J’ai photographié les images fixes à la période où j’ai fait la post-production pour mon film précédent, Retour, en 2017 (Grand Prix labo au festival du court métrage de Clermont-Ferrand 2018, ndlr) et je suis retourné aux mêmes endroits en 2018 pour faire les interviews.

la mouche cf Qu’est-ce qui vous amusait dans le fait d’aller interroger des habitants qui vivent au bord du chemin de fer ?
Je suis toujours curieux des petites maisons au bord du rail quand le train passe. Qui sont-ils ? Quel âge ont-ils ? Quel est leur métier ? Grâce à la magie de la photographie et du documentaire, j’ai pu les rencontrer et trouver la réponse.

la mouche cf Vous attendiez-vous à rencontrer si peu de jeunes gens dans ces habitations ? Vous êtes-vous demandé où ils sont ?
Oui effectivement, comme dans toutes les régions rurales du monde entier, les jeunes n’y sont pas. J’ai fait 35 interviews et il y avait seulement une jeune agricultrice. Où sont-ils ? Je crois qu’ils sont tout simplement hors-champ. (Mauvais jeu de mots !)

la mouche cf Qu’est-ce qui vous intéressait dans les plans fixes sur des paysages ou des bords d’eau ?
Ce film c’est comme le processus du développement pour la photographie argentique. J’avais arraché des images depuis le train, j’ai attendu un an pour que les mémoires ressurgissent et se fixent sur le papier photo, les plans des bords d’eau sont donc comme le bain du développement. Mais bien sûr ce sont des explications issues de mon interprétation, pour moi ces plans sont simplement des images de mon voyage.

la mouche cf Y a-t-il des libertés que le format court métrage vous a apporté en particulier ?
Oui on peut dire que le court métrage s’écrit “Liberté”.

Pour voir Last Year When the Train Passed by (L’an dernier quand le train est passé), rendez-vous aux séances de la compétition labo L5.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *