“La marche du monde” autour de La guerre d’Indochine

Revue de presse

Chaque semaine, La marche du monde vous propose de découvrir l’histoire de nos sociétés contemporaines sur RFI. Sur les cinq continents, nous recherchons des témoignages, mais aussi des archives radiophoniques et musicales, pour revivre les évènements et les mouvements qui éclairent l’actualité. En Afrique, en Asie, en Amérique, en Europe et au Proche-Orient, rafraîchissons-nous la mémoire et partageons notre histoire !

Cette émission est consacrée à la séance Court d’histoire qu’elle accompagne depuis sa création, il y a 7 ans.

Des films d’archive, mais aussi de fiction pour s’interroger sur la façon dont le cinéma représente la guerre d’Indochine.
Des images occultées, comme nous l’explique Delphine Robic-Diaz, car la guerre d’Indochine est une guerre prise en tenailles entre la Seconde Guerre mondiale et « les évènements » d’Algérie.
Des images rares, car l’Indochine est perdue par la France à Dien Bien Phu, un échec militaire qui marque le début de la décolonisation.
Des images manquantes car le départ des Français et des Vietnamiens qui ont travaillé pour les Français fait partie des trous noirs de l’Histoire.
Mais aujourd’hui, la troisième génération des réalisateurs, celle qui n’a pas vécu la guerre, redécouvre cette histoire et brise le silence.
Notamment celui des « congaï », les femmes indochinoises qui ont été les compagnes, voire les épouses des Français, mais dont la majorité ont été internées au camp de Ste Livrade, dès leur arrivée en France en 1956…

Invités :

Delphine Robic-Diaz, maître de conférences en Etudes cinématographiques et audiovisuelles à l’Université Paul Valéry-Montpellier 3. Spécialiste du cinéma colonial et post-colonial français, elle est l’auteure de « La guerre d’Indochine. Images d’un trou de mémoire », PUR 2015 avec une préface de Pierre Schoenderffer
– Georges Bollon,
de l’Association organisatrice du Festival « Sauve qui peut le court métrage ».

En savoir +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *