Dernier Expresso, 100 violoncelles pour un court, clôture

Le court en images
  • 087
    Demis Herenger, doublement ému par ses récompenses pour "Guy Moquet" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 099
    Le jury national annonce son Grand Prix pour "Ton cœur au hasard" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 101
    Christian Denier annonce le titre du Grand Prix Labo sur le portable de Fredo Viola © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 103
    Susann Maria Hempel, émue aux larmes dans les bras de Lois Patiño © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 108
    Michel Coulombe prend une photo de la salle pour pouvoir l'envoyer à Martin Edralin, Grand Prix international © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 114
    Photo finale, avec Daniel Vannet et Julie Chevallier, lauréats des prix ADAMI d'interprétation, au premier rang © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 121
    Labo et inter unis ! © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 129
    Daniel Vannet, jeune comédien prometteur © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 131
    Les Panthères approuvent ce palmarès © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 133
    Suann Maria Hempel entourée du jury Labo © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 136
    Un jury Labo toujours souriant © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 140
    Deuxième séance... © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 143
    Derrière l'écran, Javier Rebollo et Chris Landreth se préparent © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 149
    Deuxième photo post confettis pour Michel Coulombe © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 168
    Armel Hemme et Marie Misset, nouveaux animateurs vedettes prennent la pose © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • Aude Lea Rapin grand prix national Cl-Fd 2015
    Aude Léa Rapin, Grand Prix national pour "Ton cœur au hasard" © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau
  • Chan-Yang Shim prix special du jury Cl-Fd 2015
    Chan-yang Shim, Prix spécial du jury international pour "Minsu Kim in Wonderland" © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau
  • Daniel Vannet prix interpretation masculine Cl-Fd 2015
    Daniel Vannet reçoit son prix ADAMI d'interprétation pour "Perrault, La Fontaine, mon cul !" et "Ich bin eine Tata" © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau
  • Demis Herenger prix public nat CL-Fd 2015
    Demis Herenger cumule Prix du public et Prix spécial du jury national pour "Guy Moquet" © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau
  • Julie Chevalier prix interpretation feminine Cl-Fd 2015
    Julie Chevallier, prix ADAMI d'interprétation pour "Ton cœur au hasard" © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau
  • Lofti Achour prix public international Cl-Fd 2015
    Lotfi Achour reçoit le Prix du public international pour "Père" © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau
  • Nina Maini prix de la 1ere oeuvre de fiction Cl-Fd 2015
    Nina Maïni, jeune lauréate du Prix de la première œuvre de fiction pour "Son seul" © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau
  • Photo finale CLermont Ferrand 2015
    Les lauréats au presque grand complet © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau
  • Pierre Emmanuel Urcun Prix Canal + national CL-Fd 2015
    Pierre-Emmanuel Urcun et sa bande de Céfrans, Prix Canal+ national © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau
  • Richard Hadju prix public labo Cl-Fd 2015
    Richard Hajdu auréolé du Prix du public Labo pour "S" © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau
  • Susann Maria Hempel grand prix labo Cl-Fd 2015
    Susann Maria Hempel, toujours aussi émue sur la scène de Cocteau pour son Grand prix Labo © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau
  • 002-Brahim Fritah
    Brahim Fritah, réalisateur de "Les fantômes de l'usine" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 003-Caroline Poggi et Jonathan Vinel
    Caroline Poggi et Jonathan Vinel, réalisateurs de "Tant qu'il nous reste des fusils à pompe" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 007-Esteve Soler
    Esteve Soler, réalisateur de "Interior. Familia." © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 028-Wim Geudens et Thomas Baerten
    Wim Geudens et Thomas Baerten, réalisateurs de "De Smet" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 030-Cesar Gananian
    Cesar Gananian, réalisateur de "Filme Som" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 004
    100 violoncelles pour un court © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 010
    "Father and Daughter" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 011
    Un ciné-concert exceptionnel à l'opéra © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 003
    Côté coulisses, le jury international révise son pitch © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 004
    Marie Misset relit le conducteur avant d'entrée en scène © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 009
    Les Vercingétorix sont en place ! © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 013
    Le jury international est prêt © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 027
    Antonin Peretjatko, lauréat du Prix de la presse Télérama et magicien à ses heures perdues © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 043
    Le jury jeun étudiant national annonce son prix pour "Perraul, La Fontaine, mon cul !" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 053
    Le jury jeune étudiant international remet son prix à "Futile Garden" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 056
    Le jury national sur la scène de Cocteau © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 065
    Lyes Salem salur Jonathan Couzinié, mention spéciale du jury national pour sa performance dans "Ton cœur au hasard" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
  • 066
    Le jury labo au grand complet sur la scène de la Maison de la culture © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso
Armel Hemme et Marie Misset, nouveaux animateurs vedettes prennent la pose © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Armel Hemme et Marie Misset, nouveaux animateurs vedettes prennent la pose © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Susann Maria Hempel, toujours aussi émue sur la scène de Cocteau pour son Grand prix Labo © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Susann Maria Hempel, toujours aussi émue sur la scène de Cocteau pour son Grand prix Labo © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Richard Hajdu auréolé du Prix du public Labo pour "S" © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Richard Hajdu auréolé du Prix du public Labo pour “S” © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Pierre-Emmanuel Urcun et sa bande de Céfrans, Prix Canal+ national © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Pierre-Emmanuel Urcun et sa bande de Céfrans, Prix Canal+ national © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Les lauréats au presque grand complet © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Les lauréats au presque grand complet © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Nina Maïni, jeune lauréate du Prix de la première œuvre de fiction pour "Son seul" © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Nina Maïni, jeune lauréate du Prix de la première œuvre de fiction pour “Son seul” © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Lotfi Achour reçoit le Prix du public international pour "Père" © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Lotfi Achour reçoit le Prix du public international pour “Père” © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Julie Chevallier, prix ADAMI d'interprétation pour "Ton cœur au hasard" © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Julie Chevallier, prix ADAMI d’interprétation pour “Ton cœur au hasard” © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Demis Herenger cumule Prix du public et Prix spécial du jury national pour "Guy Moquet" © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Demis Herenger cumule Prix du public et Prix spécial du jury national pour “Guy Moquet” © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Daniel Vannet reçoit son prix ADAMI d'interprétation pour "Perrault, La Fontaine, mon cul !" et "Ich bin eine Tata" © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Daniel Vannet reçoit son prix ADAMI d’interprétation pour “Perrault, La Fontaine, mon cul !” et “Ich bin eine Tata” © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Chan-yang Shim, Prix spécial du jury international pour "Minsu Kim in Wonderland" © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Chan-yang Shim, Prix spécial du jury international pour “Minsu Kim in Wonderland” © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Aude Léa Rapin, Grand Prix national pour "Ton cœur au hasard" © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Aude Léa Rapin, Grand Prix national pour “Ton cœur au hasard” © Sauve qui peut le court métrage, Rémi Boissau

Deuxième photo post confettis pour Michel Coulombe © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Deuxième photo post confettis pour Michel Coulombe © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Derrière l'écran, Javier Rebollo et Chris Landreth se préparent © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Derrière l’écran, Javier Rebollo et Chris Landreth se préparent © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Deuxième séance... © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Deuxième séance… © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Un jury Labo toujours souriant © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Un jury Labo toujours souriant © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Suann Maria Hempel entourée du jury Labo © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Suann Maria Hempel entourée du jury Labo © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Les Panthères approuvent ce palmarès © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Les Panthères approuvent ce palmarès © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Daniel Vannet, jeune comédien prometteur © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Daniel Vannet, jeune comédien prometteur © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Labo et inter unis ! © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Labo et inter unis ! © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Photo finale, avec Daniel Vannet et Julie Chevallier, lauréats des prix ADAMI d'interprétation, au premier rang © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Photo finale, avec Daniel Vannet et Julie Chevallier, lauréats des prix ADAMI d’interprétation, au premier rang © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Michel Coulombe prend une photo de la salle pour pouvoir l'envoyer à Martin Edralin, Grand Prix international © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Michel Coulombe prend une photo de la salle pour pouvoir l’envoyer à Martin Edralin, Grand Prix international © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Susann Maria Hempel, émue aux larmes dans les bras de Lois Patiño © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Susann Maria Hempel, émue aux larmes dans les bras de Lois Patiño © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Christian Denier annonce le titre du Grand Prix Labo sur le portable de Fredo Viola © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Christian Denier annonce le titre du Grand Prix Labo sur le portable de Fredo Viola © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Le jury national annonce son Grand Prix pour "Ton cœur au hasard" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Le jury national annonce son Grand Prix pour “Ton cœur au hasard” © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Demis Herenger, doublement ému par ses récompenses pour "Guy Moquet" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Demis Herenger, doublement ému par ses récompenses pour “Guy Moquet” © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Le jury labo au grand complet sur la scène de la Maison de la culture © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Le jury labo au grand complet sur la scène de la Maison de la culture © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Lyes Salem salur Jonathan Couzinié, mention spéciale du jury national pour sa performance dans "Ton cœur au hasard" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Lyes Salem salue Jonathan Couzinié, mention spéciale du jury national pour sa performance dans “Ton cœur au hasard” © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Le jury national sur la scène de Cocteau © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Le jury national sur la scène de Cocteau © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Le jury jeune étudiant international remet son prix à "Futile Garden" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Le jury jeune étudiant international remet son prix à “Futile Garden” © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Le jury jeun étudiant national annonce son prix pour "Perraul, La Fontaine, mon cul !" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Le jury jeun étudiant national annonce son prix pour “Perraul, La Fontaine, mon cul !” © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Antonin Peretjatko, lauréat du Prix de la presse Télérama et magicien à ses heures perdues © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Antonin Peretjatko, lauréat du Prix de la presse Télérama et magicien à ses heures perdues © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Le jury international est prêt © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Le jury international est prêt © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Les Vercingétorix sont en place ! © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Les Vercingétorix sont en place ! © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Marie Misset relit le conducteur avant d'entrée en scène © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Marie Misset relit le conducteur avant d’entrée en scène © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Côté coulisses, le jury international révise son pitch © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Côté coulisses, le jury international révise son pitch © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Un ciné-concert exceptionnel à l'opéra © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Un ciné-concert exceptionnel à l’opéra © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

"Father and Daughter" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

“Father and Daughter” © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

100 violoncelles pour un court © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

100 violoncelles pour un court © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Cesar Gananian, réalisateur de "Filme Som" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Cesar Gananian, réalisateur de “Filme Som” © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Wim Geudens et Thomas Baerten, réalisateurs de "De Smet" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Wim Geudens et Thomas Baerten, réalisateurs de “De Smet” © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Esteve Soler, réalisateur de "Interior. Familia." © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Esteve Soler, réalisateur de “Interior. Familia.” © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Caroline Poggi et Jonathan Vinel, réalisateurs de "Tant qu'il nous reste des fusils à pompe" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Caroline Poggi et Jonathan Vinel, réalisateurs de “Tant qu’il nous reste des fusils à pompe” © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Brahim Fritah, réalisateur de "Les fantômes de l'usine" © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Brahim Fritah, réalisateur de “Les fantômes de l’usine” © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *