Breakfast avec (OO)

Rencontre avec...

Entretien avec Seo-Ro Oh, réalisateur de (OO)

la mouche cf Comment vous est venue l’inspiration pour réaliser (OO) ?
Je souffre de rhinite chronique depuis mon enfance et je voulais mettre en image les sensations que cela fait, l’envie d’éternuer, le nez qui coule, la congestion nasale, etc.

la mouche cf Comment avez-vous travaillé sur les dessins ? Sont-ils faits à la main ou par ordinateur ?
Tout est numérique et les animations ont pour la plupart été créées avec Adobe Flash.

la mouche cf Êtes-vous intéressé par les personnages hyperboliques ?
Je ne pense pas qu’il y ait mille manières de montrer ce que je voulais traiter vite et de manière claire. Dans ce travail en particulier, je pensais qu’il était important de donner des informations rapides et précises plutôt que de laisser un espace à l’interprétation sans casser la rapidité des transitions.

 la mouche cf Dans votre cas, l’imagination est est-elle impulsive ou consciente ?
Bien que ces deux facteurs soient inévitables pour créer quelque chose, j’aime me focaliser sur l’imagination impulsive si je peux. C’est plus confortable pour moi et c’est une force importante pour mener le travail. Cependant, comme j’ai conscience de vouloir diriger la réaction du public dans le sens du film, je pense qu’il était nécessaire de définir mon intention pour convaincre.

la mouche cf Quels sont vos prochains projets ?
Je n’ai rien de précis pour le moment, mais il y a plein d’idées. Peut-être que mon prochain travail sera une fiction avec des personnages et un point de vue.

la mouche cf Y a-t-il des libertés que le format court métrage vous a apportées en particulier ? 
Ça me permet de créer quelque chose que je veux montrer ou quelque chose que je peux exprimer dans une grande palette de possibilités et en peu de temps. Puisqu’on n’est pas obligé d’avoir une histoire longue, ou de porter un message fort, il y a un potentiel infini.

la mouche cf Si vous êtes déjà venu, racontez-nous une anecdote vécue au Festival de Clermont-Ferrand ? Sinon, qu’en attendez-vous ?
C’est excitant et prometteur de montrer son travail à tant de public et d’autres réalisateurs. Je pense que la meilleure récompense, ce serait de les voir apprécier mon film.

Pour voir (OO), rendez-vous aux séances de la compétition internationale I14.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *