Clermont dans la lucarne : octobre 2015

Clermont dans la lucarne

Votre planning télévisuel mensuel des diffusions de courts métrages passés par le festival du court métrage de Clermont-Ferrand, émission par émission.

Vous avez loupé une édition ? Voici quelques sessions de rattrapage.

MickrocineLogo

Tous les dimanches à 22h35 sur Canal+ Cinéma

Dimanche 4 octobre : Vous voulez une histoire ? Ça tombe plutôt bien, Antonin Peretjatko en a une belle à vous raconter, l’occasion de découvrir notre Prix de la Presse nationale Télérama 2015 ! Mettez deux femmes dans une pièce et imaginez que l’une d’elle est rousse…

027

Antonin Peretjatko, très heureux de recevoir son prix dans la salle Cocteau de la Maison de la culture de Clermont-Ferrand en 2015 © Juan Alonso

Dimanche 11 octobre : On continue dans le palmarès 2015 avec le Prix Canal+ national : Le dernier des Céfrans de Pierre-Emmanuel Urcun, qui nous offre un regard neuf, plein d’humour et de tendresse sur une bande de potes hors du commun.

Bande-annonce du Dernier des Céfrans

Retrouvez notre interview du réalisateur.

Dimanche 18 octobre : Le pas banal Geronimo de Frédéric Bayer Azem présenté en programme Régions en 2015 au festival de Clermont-Ferrand vous attend. Vous y découvrirez une ruralité perturbée par l’arrivée de trentenaires très branchouilles, le tout dans une ambiance de duel autour des autos tamponneuses.

Geronimo 1

Geronimo

Dimanche 25 octobre : Et on finit ce cycle d’octobre avec le très sexy Stella Maris de Giacomo Abbruzzese où il est question de traditions, de politique, de phallus et de Vierge Marie. Le film a été présenté en compétition nationale en 2015.

Bande-annonce de Stella Maris

Retrouvez notre interview du réalisateur.


histoirescourtes

Tous les dimanches après minuit sur France 2

Dimanche 4 octobre (dans la nuit de dimanche à lundi) : L’émission poursuit son cycle « Jeunes filles en liberté » en vous proposant un nouveau triptyque au cours duquel vous aurez l’occasion de (re)découvrir, vers 1h15, le pas banal Atlantic Avenue de Laure de Clermont-Tonnerre : l’histoire d’une adolescente handicapée qui décide de vivre sa première expérience sexuelle avec un jeune prostitué marginal. Le film avait été sélectionné en compétition nationale en 2013. Loin d’être misérabiliste, ce court métrage dresse deux portraits touchants et non dénués d’humour.

Bande-annonce de Atlantic Avenue

Dimanche 11 octobre (dans la nuit de dimanche à lundi) : Pour ce cycle spécial « Les griffes de la nuit », retrouvez à 1h du matin Beauty (qui porte bien son nom) de Rino Stefano Tagliafierro, une mise en mouvement et en beauté des peintures classiques…

Bande-annonce de Beauty

Dimanche 18 octobre (dans la nuit de dimanche à lundi) : Poursuite du cycle « Les griffes de la nuit » avec une programmation riche en émotions et étrangetés !

On commence à 00h45 avec le grand retour Saul Freed et Karni Arieli, nos deux réalisateurs anglais de l’inoubliable Turning, qui nous présentent leur dernier court, toujours aussi barré, Flytopia, présenté en compétition internationale en 2013. Amis des bêtes (surtout les plus petites), vous allez être servis !

Bande-annonce de Flytopia

Et on enchaîne à 01h05 avec une animation made in France : Duku Spacemarine de Nicolas Dubois, Hugo Paquin, Alice Suret-Canale et Nicolas Liautaud, cadavre exquis autour de l’histoire d’un Chinois qui pirate le système capitaliste américain, à moins qu’il ne s’agisse d’un combat de Tchèques… Ou bien était-ce des poules ? Le film avait été présenté en compétition nationale en 2014.

(mini) Teaser de Duku Spacemarines


libre-court-logo

Tous les lundis à 00h35 sur France 3

Lundi 26 octobre à 00h35 (dans la nuit de lundi à mardi) : L’émission poursuit son cycle des classiques du court métrage en proposant le fameux Foutaises du non moins fameux Jean-Pierre Jeunet, avec le tout jeune Dominique Pinon, qui lui avait valu de remporter le Prix du public et le Prix de la presse nationaux et le Prix Jacques Tati (prix pour un film d’humour français ou étranger) au festival de Clermont-Ferrand 1990. Ce film, conçu comme une liste des « j’aime / j’aime pas » du quotidien énoncés par le protagoniste, a par la suite inspiré la première partie du long métrage Le fabuleux destin d’Amélie Poulain. Irrésistible.

foutaises

Foutaises


 CourtCircuitLogo

Tous les vendredis juste autour de minuit sur Arte

Vendredi 2 octobre à 00h15 (dans la nuit de vendredi à samedi) : Programme spécial « Coups de folie »

Au programme de cette émission folichonne, vous retrouverez donc le fameux court métrage Subconscious Password (Jeu de l’insconscient) de notre juré international 2015 Chris Landreth, sélectionné en compétition internationale 2014 et présenté lors de la séance d’ouverture du festival 2015. Mais si, rappelez-vous, une histoire de trou de mémoire… Non, vous ne voyez pas ? ça va vous revenir…

Bande-annonce de Subconscious Password

Côté psy plutôt que psyché cette fois, vous retrouverez le troublant Through the Hawthorn (À travers l’aubépine) de Anna Benner, Gemma Burditt et Pia Borg, un film d’animation qui nous présente à  travers 3 écrans distincts les réactions de 3 personnages distincts (un psychiatre, son patient schizophrène et sa mère) du point de vue de chacun des 3 réalisateurs. Le film avait été présenté en compétition Labo lors du festival de Clermont-Ferrand 2014.

Bande-annonce de Through the Hawthorn

Vendredi 30 octobre à 00h25 (dans la nuit de vendredi à samedi) : Pour cette émission spéciale double vie (mais sans Véronique), vous aurez le plaisir de retrouver Daniel Vannet, interprète inoubliable du père de famille analphabète tentant de retrouver la garde de son fils dans Perrault, La Fontaine mon cul !, dans un tout autre rôle qui lui a également valu son Prix d’interprétation Adami lors du festival 2015 : celui d’un enseignant de mathématiques le jour, travesti la nuit, dans Ich Bin Eine Tata, réalisé par la même bande de joyeux drilles de l’École de la cité, Ludovic et Zoran Boukherma, Marielle Gautier et Hugo P. Thomas.

Bande-annonce de Ich Bin Eine Tata

Retrouvez notre interview vidéo des réalisateurs sur ces deux films.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *