Intercourts #2 : Keith Bearden, réalisateur de « Train Town » (US2)

Intercourts
Keith Bearden (2014)

Keith Bearden (2014)

Traduction :

la mouche cfPremière année de présence au festival :
2005

la mouche cfUne anecdote sur le film que vous (re-)présentez cette année ?
J’ai passé des mois à rassembler les miniatures utilisées dans le film. On m’en a envoyées de partout dans le monde et j’ai couvert mon bureau au travail avec. Mes collègues m’ont pris pour un fou.

la mouche cfQu’attend(i)ez-vous du festival ?
Rencontrer d’autres réalisateurs venant du monde entier.
Ce qui se passe toujours.

la mouche cfEn quoi le festival de Clermont-Ferrand est-il « différent » ?
Le meilleur. Le plus grand et avec cette « french touch ».

la mouche cfQuelle fut votre impression en voyant pour la première fois votre film projeté ici ? Quelle a été celle du public ?
Rien de spécial aux projections, mais quand des étudiants en ville m’ont alpagué avec le titre de mon film à la bouche, ça a été une sensation. J’ai su à ce moment-là que les gens l’aimaient.

la mouche cfRacontez-nous un souvenir d’une édition du festival, présente ou passée.
Il y a toujours une folle soirée où on danse.

la mouche cfComment imaginez-vous le court métrage en 2064 (dans 50 ans) ?
J’espère que les gens ne feront plus la différence entre court et long métrage. Qu’un grand court soit juste aussi bon et marquant qu’un grand long métrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *