Breakfast avec Garden Party

Rencontre avec...
garden party

Interview de Florian Babikian, Vincent Bayoux, Victor Caire, Théophile Dufresne, Gabriel Grapperon et Lucas Navarro, réalisateurs de Garden Party

 

 

la mouche cf Comment avez-vous eu l’inspiration pour Garden Party ?
On est tous passionnés par le monde animalier en général. Et on a choisi de se baser sur un film que Gabriel avait fait il y a quelques années, qui racontait l’histoire de 2 crapauds qui chassent une mouche dans un ruisseau. On voulait un esprit léger pour le film. Dans le même temps, on voulait ajouter quelque chose d’original et de décalé au scénario, pour sortir de l’ordinaire, et on a eu l’idée de cette scène de crime. Ça a amené un décor et une ambiance qui nous ont plu.

la mouche cf Comment avez-vous travaillé l’animation et créé les effets aqueux et de lumière dans le film ?
Pour l’animation, il a fallu beaucoup d’observations pour analyser les mouvements des amphibiens, leurs mimiques. On a fouillé Internet a la recherche des meilleures références possibles. On a même aménagé des vivariums dans notre colocation pour observer et filmer des grenouilles au quotidien. C’est un peu comme si on avait vécu avec nos personnages. On voulait une animation très fidèle à la réalité, avec la flexibilité qu’offre l’animation pour exagérer les caractères. La grenouille femelle a été très compliquée à aborder en termes d’animation, autant que sur le design, pour la rendre un peu sexy et gracieuse, il faut toujours un peu tricher pour renforcer les intentions.
Toutes les animations d’eaux (arroseurs, piscine, etc.) ont été simulées en 3D, au prix de beaucoup de temps de calcul. Les simulations sont toujours difficiles à gérer, entre l’effet désiré et le résultat obtenu. Il a fallu pas mal de patience.
On a essayé de retrouver l’aspect naturel et très réaliste des films documentaires. On a utilisé de nombreuses astuces pour enrichir les images (aberration chromatiques, particules de poussière, salissures de lentilles, grain photo etc..). Tout ça apporte beaucoup à l’esthétique du film.

la mouche cf Comment avez-vous partagé le travail à six têtes et douze mains ?
On formait une équipe assez homogène, où tout le monde pouvait apporter dans chaque étape du projet. C’était très confortable quand on rencontrait des périodes chargées, ou il fallait de la main d’œuvre dans un seul domaine (storyboard, modélisation, animation etc.).
Le reste du temps, on répartissait les tâches en fonction du planning et des priorités, en utilisant au mieux les compétences de chacun.
On a eu la chance d’avoir tout le groupe impliqué sur le scénario, pour faire rebondir les idées au maximum. Ça a beaucoup aidé.

la mouche cf Avez-vous un intérêt pour les films documentaires ? Pourquoi avoir choisi des grenouilles et des crapauds pour être les invités de votre Garden Party ?
On aime bien cette vision animale, qui est plus simple que la nôtre, plus directe. Et les crapauds collent assez bien à cet aspect primitif. Parce qu’ils sont rigides, binaires, donc ça les rend comiques par nature. L’idée de créer un contraste fort entre la vie légère des amphibiens et une scène de meurtre nous plaisait beaucoup. Ça nous a permis de rythmer le film entre légèreté et tension.

Garden party 2

la mouche cf Enfin, quels films vous font le plus rire ?

On n’a pas tous les même goûts, mais de manière générale on aime bien l’humour insolite, un peu gratuit, qu’on peut retrouver dans les vidéos virales sur Internet ou les web séries. C’est une bonne source d’inspiration pour nous. Pour le cinéma on peut citer les frères Coen (Burn after reading, Fargo), Les films de Tarantino, tous ces mélanges de violences et de second degré.

la mouche cf Quels ont été vos coups de coeur au cinéma cette année ?
Captain Fantastic, Zootopia. Jungle Book aussi, pour la performance technique.

la mouche cf Si vous êtes déjà venus, racontez-nous une anecdote vécue au Festival de Clermont-Ferrand ? Sinon, qu’en attendez-vous ?
On connaît la réputation du festival, ça promet de belles rencontres et des courts métrages de grande qualité. On est très fiers de faire partie de la sélection. On est aussi ravis de visiter la ville qui a l’air magnifique.

la mouche cf Le film a-t-il bénéficié d’autres diffusions publiques ?
Il sera montré au festival Court mais bon le 11 février 2017 au Puy-en-Velay et au festival du cinéma fantastique de Porto, Fantasporto, en mars prochain.

 

 

Pour voir Garden Party, rendez-vous aux séances de la compétition nationale F6.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *