Le festival dans la lucarne

Clermont dans la lucarne

À l’occasion du festival, les chaînes télévisuelles programment plusieurs émissions spéciales : une bonne opportunité de se replonger dans les éditions précédentes du festival ou de découvrir un aperçu de l’édition 2018 pour les absent(e)s !

 

À l’occasion des 40 ans du Festival (dont CANAL+ est partenaire depuis 1992), la chaîne CANAL+CINÉMA marque le coup et propose du 5 au 11 février une semaine du court au long qui donne la parole aux réalisateurs de courts passés au long métrage avec l’appui et le soutien de CANAL+.

Lundi 5 février : Pour inaugurer cette semaine festive, un documentaire exclusif CANAL+ La longue histoire du court initié par Pascale Faure et produit par Studio+ est diffusé.

Chaque soir, Augustin Trapenard s’entretient avec un nouveau réalisateur sur son parcours, suivi de la diffusion de son premier long et d’un court métrage qu’il a réalisé.

Lundi 5 février : Nicolas Silhol présente Corporate suivi de son court L’amour-propre, sélectionné en compétition nationale au Festival 2011.

Mardi 6 février : Julia Ducournau présente Grave suivi de son court Junior, film inscrit au Festival 2011.

Mercredi 7 février : Xavier Legrand présente son court Avant que de tout perdre (Grand Prix, Prix du Public, Prix de la presse Télérama, Prix de la Jeunesse au Festival 2013), diffusé dans la rétrospective « À courts de rôles » ACT2, notamment le jour de la sortie nationale de Jusqu’à la garde, le 7 février.

Une avant-première exceptionnelle de Jusqu’à la garde suivi d’une projection de Avant que de tout perdre a lieu samedi 3 février à 21h à la Maison de la culture, en présence de Xavier Legrand, du producteur Alexandre Gavras et des acteurs Léa Drucker et Denis Ménochet (entrée sur présentation d’un billet Festival).

 

Logo TOP OF THE SHORTS rectangle

Dimanche 4 février à 00h05 sur Canal+ Cinéma

Ce magazine propose des films courts, sélectionnés aux quatre coins du globe pour leur singularité, décalage, et surtout leur qualité. Top of the Shorts mettra le Festival à l’honneur à travers une émission dédiée à deux films primés au Festival 2017.

Battalion to My Beat (Bataillon à mon rythme) de Eimi Imanishi, Prix CANAL+ de la compétition internationale au Festival 2017.
Désireuse d’échapper à une vie d’enfermement dans les camps de réfugiés du Sahara occidental en Algérie, Mariam s’enfuit dans le désert pour s’engager dans l’armée, se prenant naïvement pour la Jeanne d’Arc qui sauvera son pays de l’occupation.

Interview : Découvrez notre rencontre avec la réalisatrice


DeKalb Elementary (École primaire Dekalb) de Reed Van Dyk, Grand Prix International au Festival 2017.
Un film inspiré par un appel à un numéro d’urgence passé lors d’une fusillade dans une école à Atlanta.

Interview : Découvrez notre rencontre avec le réalisateur

 

libre-court-logo

Dans la nuit du vendredi 2 et du vendredi 9 février sur France 3

 

Vendredi 2 février : Best of Festival 2017

Red Apples (Les pommes rouges) de George Sikharulidze, sélectionné en compétition internationale au Festival 2017.
Une jeune épouse arménienne voit sa relation avec son mari mise en danger dès le premier jour de leur mariage lorsque sa belle-mère s’en mêle.

Interview : Découvrez notre rencontre avec le réalisateur


Edén de Andrés Ramírez Pulido, présent dans la rétrospective 2017 « Promesses colombiennes ».
Deux adolescents s’introduisent dans une station thermale à l’abandon, au cœur d’une épaisse végétation. Ils jouent avec un scorpion, avec une arme, nagent dans les eaux stagnantes de la piscine. Un rien suffirait à faire basculer la vie dans la violence.

– Bon voyage de Marc Raymond Wilkins, sélectionné en compétition internationale au Festival 2017.
Jonas et Silvia sont en vacances en voilier sur la Méditerranée. Au large, ils tombent sur une embarcation en difficulté, des tas de réfugiés à son bord. Après avoir alerté les garde-côtes, ils perdent le bateau de vue. Le lendemain matin, ils se réveillent dans un océan de cadavres.

Interview : Découvrez notre rencontre avec le réalisateur


Vendredi 9 février : Émission spéciale Festival 2018

Lower Heaven (Premier ciel) de Emad Aleebrahim-Dehkordi, sélectionné en compétition nationale F6.
Trois jours dans la vie de deux jeunes frères afghans, arrivés en Iran depuis peu de façon clandestine. Ils voient soudain leur destin basculer alors qu’une vie meilleure semblait s’ouvrir à eux.

Ato San Nen (Encore trois ans) de Pedro Collantes sélectionné en compétition nationale F8.

– Bye bye les puceaux de Pierre Boulanger, sélectionné en compétition nationale F4.

 

histoirescourtes

Dimanche 4 février sur France 2, présenté par Pauline Dévi


– 
Un peu après minuit de Jean-Raymond Garcia et Anne-Marie Puga, sélectionné en compétition nationale F6.
Suzanne est une jeune institutrice aveugle. Avec Pierre, l’étudiant qui lui fait office de guide et de lecteur particulier, elle suit avec assiduité un cours d’histoire de l’art consacré à l’érotologie de Satan et à la figure de la sorcière.

– Le visage de Salvatore Lista, sélectionné en compétition nationale F7.
Camille, assistante dans une galerie d’art, accueille Masato Kimura, star du jeu vidéo japonais venu présenter sa dernière création en France. Indifférente à son univers, elle se retrouve confrontée à un homme impénétrable, jusqu’à ce que Masato lui propose de devenir le visage de son prochain jeu.

 

Dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 février 2018, après minuit sur Arte.

Le magazine fait la part belle à cette 40e édition en consacrant son numéro 882 à un panorama des films sélectionnés en compétition, auxquels viendront s’ajouter des reportages.

Vihta de François Bierry, sélectionné en compétition nationale F5.
Serge et ses 4 collègues sont salariés d’une petite entreprise, rachetée par un grand groupe. Comme cadeau de bienvenue, ils sont conviés par leur nouvel employeur à une journée détente dans un centre thermal. 

Vihta sera suivi d’un zoom sur le réalisateur, François Bierry, et sur son film à l’humour décalé.

Pépé le morse de Lucrèce Andreae, sélectionné en compétition nationale F11 et diffusé durant les séances scolaires.
Sur la plage sombre et venteuse, Mémé prie, Maman hurle, les frangines s’en foutent, Lucas est seul. Pépé était bizarre comme type, maintenant il est mort. 

Rencontre avec quelques professionnels du marché du film de Clermont-Ferrand à l’occasion des quarante ans du festival.

Gros chagrin de Céline Devaux, sélectionné en compétition nationale F7.
Ça va passer. On s’en remet. Jean fête son anniversaire, boit trop et se souvient du week-end désastreux qui a mené à sa rupture avec Mathilde.

Portrait de Swann Arlaud, à l’affiche de Gros chagrin, film mi-animé, mi prises de vues réelles.

Mïn Borda (Mon fardeau) de Niki Lindroth Von Bahr, sélectionné en compétition internationale I1.
Quatre séquences d’une comédie musicale apocalyptique dans un supermarché, un hôtel pour séjours de longue durée, un centre d’appels et un restaurant à hamburgers.

Meninas formicida (Les filles fourmicides) de João Paulo Miranda, sélectionné en compétition labo L5.
Dans une petite ville du Brésil, une adolescente passe ses journées à travailler dans une forêt d’eucalyptus où elle chasse des fourmis parasites à l’aide de pesticides. Mais son véritable combat est intérieur.

Découvrez la présentation du réalisateur et de son film : 

 

– Zoom sur Stéphane Olijnyk, réalisateur et scénariste, et sur son moyen métrage Ursinho tourné dans une favela à Rio de Janeiro, et suivra sa diffusion, puisqu’il est en compétition nationale F11.
Nounours, un mulâtre introverti vivant dans une favela à Rio, fantasme sur l’éphèbe de ses rêves, un prostitué exclusivement réservé à une clientèle aisée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *