Clermont dans la lucarne : septembre 2018

Clermont dans la lucarne

Votre planning télévisuel mensuel des diffusions de courts métrages passés par le festival du court métrage de Clermont-Ferrand, émission par émission.

Vous avez loupé une édition ? Voici quelques sessions de rattrapage.

 

Tous les dimanche dès 22h30 sur Canal+ Cinéma

Dimanche 9 septembre :

Si vous ne connaissez pas encore le travail du très prolifique et polymorphe Rosto, nous vous invitons vivement à découvrir son dernier court métrage Reruns qui vient clore la tétralogie autour de son groupe de rock Thee Wreckers, auréolé du premier Prix des effets visuels lors de l’édition 2018 du festival du court métrage de Clermont-Ferrand.

Synopsis : Des trombes d’eau se sont abattues, submergeant tout. Il ne subsiste qu’un monde englouti, empli de souvenirs, de rêves et de fantômes.

Retrouvez notre interview du réalisateur à propos de ce film :

Dimanche 16 septembre :

À l’occasion de cette spéciale France-Belgique : égalité pour la tchatche, vous aurez l’occasion de découvrir l’un des deux film qui a valu en 2018 le Prix Adami d’interprétation féminine à Sigrid Bouaziz : La nuit je mens de de Aurélia Morali.

Synopsis : Une nuit, Pauline rencontre Frank sur un site et le fait venir chez elle. En découvrant en vrai ce garçon étrange, elle est déçue et ne sait comment s’en débarrasser. Elle s’amuse comme elle peut et s’invente un personnage. Ses mensonges vont conduire les deux jeunes gens à une vérité particulière.

Sigrid Bouaziz, Prix Adami Interprétation féminine dans « La nuit je mens » de Aurélia Morali et dans « Les vies de Lenny Wilson » de Aurélien Vernhes-Lermusiaux © Sauve qui peut le court métrage, Juan Alonso

Le film sera suivi du Prix du rire Fernand Raynaud 2018 : État d’alerte sa mère de Sébastien Petretti

Synopsis : Deux jeunes sans histoires veulent juste « niquer » tranquillement. Une comédie surréaliste qui dépeint une société où les violences policières et l’atteinte à la vie privée seraient devenues banales, normales, lassantes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *