Clermont dans la lucarne : novembre 2017

Clermont dans la lucarne

Votre planning télévisuel mensuel des diffusions de courts métrages passés par le festival du court métrage de Clermont-Ferrand, émission par émission.

Vous avez loupé une édition ? Voici quelques sessions de rattrapage.

Tous les samedis après minuit (dans la nuit de samedi à dimanche) sur Arte.

Samedi 4 novembre à 00h15 : 

La première émission de ce mois de novembre commence avec Pas sur la bouche (1999) de la réalisatrice allemande Kathrin Feistl, qui a notamment inscrit deux de ses films au festival, Wilde Ehe (2001) et Nicht auf den Mund (1999).

Portrait de Sandra Hüller
Remarquée outre-Rhin bien avant Toni Erdmann, la comédienne vient d’être sacrée meilleure actrice européenne. Elle avait déjà affiché sa passion du court-métrage en devenant ambassadrice du Kurzfilmtag, l’équivalent allemand du Jour le plus court. Elle a fait partie de trois films inscrits à Clermont-Ferrand, et notamment Fliegen, sélectionné au sein de la compétition internationale de la 32e édition du festival en 2010.

© Sophie Dulac Distribution

Samedi 18 novembre à 23h55 : Spécial Têtes de Mules

Cette semaine, « Short cuts » met en lumière le réalisateur de films d’animation Franck Dion, qui revisite le film noir d’Henri-Georges Clouzot, Le corbeau, en une minute animée. Franck Dion a inscrit six de ses courts métrages au festival, dont deux d’entre eux qui ont été sélectionnés dans la compétition nationale : Edmond était un âne en 2013 (réalisation) et Love Patate en 2011 (décors).

Samedi 25 novembre à 00h15 : Spécial gay et lesbien

Cette semaine, « La première fois », qui consacre une interview à des cinéastes chevronnés revenant sur leurs premiers courts métrages, s’intéresse à Yann Gonzalez, qui a inscrit huit de ses courts métrages au festival, dont trois d’entre eux qui ont été sélectionnés : Nous ne serons plus jamais seuls dans la compétition nationale (2013), Je vous hais petites filles dans la compétition nationale (2009), et Entracte dans la compétition labo (2008).

 

Tous les dimanches après 22h30 sur Canal + Cinéma

Dimanche 5 novembre : 

Ce dimanche, Panthéon Discount de Stéphan Castang est à l’honneur. Ce court-métrage de fiction a reçu le Prix du Public ainsi que le Prix Étudiant de la Jeunesse au Festival 2017, au sein de la compétition nationale.

En 2050, la médecine est remplacée par une machine : le Sherlock. Sorte de super scanner qui non seulement diagnostique mais soigne également suivant les moyens du patient. Le docteur n’est plus qu’un conseiller financier qui propose des assurances, des mutuelles et… des solutions plus ou moins radicales.

Stéphan Castang a également interprété une des voix dans le court métrage I want Pluto to be a planet again, sélectionné dans la compétition nationale et la compétition internationale au Festival 2017.

Découvrez notre interview à propos de Stéphan Castang et de Panthéon Discount

Nous poursuivons ce Top of the Shorts avec Planemo du réalisateur croate Veljko Popovic.

Planemo est un vagabond solitaire, une sentinelle de la galaxie. Un corps céleste errant dans le chaos des migrations planétaires.

Veljko Popovic a inscrit six de ses courts métrages au festival, dont deux qui ont été sélectionnés au festival dans la compétition internationale, et un dans la compétition labo.

Dimanche 19 novembre :

On débute cette semaine avec La peur du vide de Thomas Soulignac.

Simone est une vieille dame isolée, dont le quotidien est rythmé par un étrange tas de détritus, si imposant dans son petit appartement qu’il l’empêche de vivre normalement. Un jour, Simone se risque à y toucher

On retrouve ensuite Cara de caballo de Marc Martinez Jordan.

Une comédie animalière, d’horreur et de science-fiction, jouée par le réalisateur et sa grand-mère, avec 20 euros de budget…

Dimanche 26 novembre :

Ce dimanche, nous démarrons avec J’mange froid de Romain Laguna, qui a notamment inscrit sept de ses films au festival.

Melan, jeune rappeur toulousain, vit au jour le jour. Il enchaîne les concerts dans des MJC de quartier, les parties de PS3, et les joints pour tenir. Il est sur le fil. Quand sa soeur lui confie contre son gré la garde de sa petite nièce pour le week-end, Melan est perdu…

Enfin, nous finirons cette émission avec Cracks, ou Fissures en français, de Koen Van Sande, film qui a été inscrit au festival.

Un couple débarque dans un quartier où tout leur semble suspect. Leurs suspicions font boules de neige.

 

Tous les lundis à 00h40 sur France 3

Lundi 13 Novembre à 00h40 : Spéciale « Parcours »

Cette semaine, découvrez Les Chants d’à côté (2016) réalisé par Flavie Pinatel.
Dans la cité de La Maladrerie d’Aubervilliers, hommes et femmes, jeunes et anciens, chantent leur quotidien. Le film convoque l’architecture sociale de Renée Gailhoustet et la chanson populaire pour puiser dans les forces vives de la cité et questionner l’utopie du vivre ensemble.

Ce film sera suivi par L’ile à midi (2014), réalisé par Philippe Prouff, et notamment sélectionné dans la compétition nationale du festival en 2015.
Midi pile. Marini, steward sur le vol entre Paris et Beyrouth, survole la région des îles grecques et est fasciné par une île minuscule. Cette île devient peu à peu une obsession, un fantasme vu du hublot. Marini décide d’aller la visiter… sans parvenir à briser le cours de son destin.

Lundi 20 Novembre à 00h40 : Spéciale « Tendresse »

Ce lundi, c’est l’occasion pour vous de découvrir ou de redécouvrir un film ayant reçu le César du meilleur court métrage en 2017.

Il s’agit de Vers la tendresse de Alice Diop, film inscrit au festival en 2017.

Une exploration intime du territoire masculin d’une cité de banlieue. En suivant l’errance d’une bande de jeunes hommes, nous arpentons un univers où les corps féminins ne sont plus que des silhouettes fantomatiques et virtuelles. Les déambulations des personnages nous mènent à l’intérieur de lieux quotidiens où nous traquons la mise en scène de leur virilité. En off, des récits intimes dévoilent sans fard la part insoupçonnée de leurs histoires et de leurs personnalités.

 

Tous les dimanches à 00h40 sur France 2

Dimanche 19 novembre : Cycle « Ailleurs si j’y suis »

Cette semaine, découvrez trois films inédits avec une spéciale « Ailleurs si j’y suis ».

Patriot de Eva Riley, réalisatrice d’origine britannique qui a inscrit 6 de ses films au festival.
Sur fond de tensions raciales dans un petit village anglais, Hannah, onze ans, voit sa vie irrémédiablement bouleversée lorsqu’elle rencontre un jeune garçon issu d’un quartier interdit.

 

The Reflection of Power de Mihai Grecu, court métrage qui a reçu la Mention spéciale du Jury au festival au 2016.
Dans la capitale la plus secrète du monde, la foule assiste à un spectacle alors qu’une catastrophe menace d’anéantir la ville.

Découvrez notre interview à propos de Mihai Grecu et de Reflection of Power

Pour finir cette soirée en beauté, (re)découvrez Home, réalisé par Daniel Mulloy (-10). Home a reçu la Mention spéciale du Jury au festival en 2017. Un format court à ne pas manquer, donc.

Comme des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants qui tentent de rejoindre l’Europe, une famille anglaise aisée expérimente un voyage qui va bouleverser sa vie.

Découvrez notre interview à propos de Daniel Mulloy et de Home

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *