Clermont dans la lucarne : décembre 2016

Clermont dans la lucarne

Votre planning télévisuel mensuel des diffusions de courts métrages passés par le festival du court métrage de Clermont-Ferrand, émission par émission.

Vous avez loupé une édition ? Voici quelques sessions de rattrapage.

courcircuitnow

Tous les mercredis après minuit (dans la nuit de mercredi à jeudi) sur Arte

Mercredi 21 décembre : Pour clôturer La fête du court métrage, Arte propose une Nuit du court. À cette occasion, vous pourrez découvrir ou re-découvrir AD 1363, The End of Chivalry de Jake Mahaffy qui nous raconte la terrible histoire méconnue de la fin des chevaliers. Le film était visible sur le site internet pendant le festival dans le cadre des Brèves Digitales, sélection en ligne de quelques courts métrages.

Pour terminer cette soirée de clôture, retrouvez Jay parmi les hommes de Zeno Graton, sélectionné lors de la compétition nationale en 2016 durant le festival du court métrage de Clermont-Ferrand. Il nous raconte l’histoire de Jay, 14 ans, vivant seul avec son père, Anton. Pour exister aux yeux de ce dernier, Jay doit devenir un homme et trouver une copine. En forçant son entrée dans le territoire viril et brutal des hommes, Jay va tenter d’oublier qu’il est encore un enfant.

jpeg743144

Retrouvez l’interview du réalisateur ici

libre-court-logo

Tous les lundis après minuit (dans la nuit de lundi à mardi) sur France 3

Vendredi 16 décembre à 00h50 : Au programme de ce soir, France 3 diffuse Goût Bacon réalisé par Emma Benestan. Ce court métrage a été sélectionné en compétition nationale pour la 39e édition du festival du court métrage de Clermont-Ferrand en février 2017. À la suite d’une rumeur lancée par la diffusion d’un snapchat au contenu ambigu, deux amis, Bilal et Adil, se mettent en quête de filles pour sauver leur réputation. Mais le chemin est loin d’être celui qu’ils avaient imaginé.

gout-bacon

 

top-of-the-shorts

Tous les dimanches après 22h30 sur Canal + Cinéma

Dimanche 4 décembre : Top of the shorts diffuse ce soir futile garden de Ghazaleh Soltani, qui a remporté le prix jeunesse lors du festival de 2015 en compétition internationale. Quatre membres d’une famille traversent l’agitation de la ville pour rejoindre un homme qui, en haut de la colline, les attend pour leur vendre du rêve.

jpeg697098

 

Dimanche 11 décembre : Au programme de ce soir, Top Of The Shorts diffuse Repas dominical de Céline Devaux. Le film a reçu plusieurs prix lors du festival de 2016 en compétition nationale, parmi lesquels le Prix du Meilleur Film d’Animation francophone SACD. C’est dimanche. Au cours du repas, Jean observe les membres de sa famille. On lui pose des questions sans écouter les réponses, on lui donne des conseils sans les suivre, on le caresse et on le gifle. C’est normal, c’est le repas dominical.

Découvrez l’interview de la réalisatrice lors de son passage à Clermont-Ferrand

 

Soirée spéciale « Nuit la + courts »

 

Vendredi 16 décembre : La soirée spéciale courts métrages débute avec Panthéon Discount réalisé par Stéphan Castang. Ce court issu de la collection Canal + « Demain si j’y suis » a été sélectionné en compétition nationale pour l’édition 2017 du festival de Clermont-Ferrand, alors ne ratez pas cette avant-première ! En 2050, la médecine est remplacée par une machine : le Sherlock, sorte de super scanner qui non seulement diagnostique mais soigne également suivant les moyens du patient. Le docteur n’est plus qu’un conseiller financier qui propose des assurances, des mutuelles et des solutions plus ou moins radicales.

pantheon-discount

 

Toujours dans l’inédit, découvrez Les animaux domestiques de Jean Lecointre, ce court métrage lui aussi sélectionné en compétition nationale pour le festival 2017. M. et Mme Archibald, un couple de riches oisifs, adoptent tour à tour un chien, un chat, une mouche, un crapaud et un papillon. Mais ils ignorent tout des animaux.

animaux-domestiques

La soirée n’est pas finie, voici Les pantouflards (Homebodies) réalisé par Yianni Warnock ! Ce court métrage a été sélectionné en compétition internationale lors du festival du court métrage de Clermont-Ferrand en 2016. Dans un pavillon de banlieue, une ménagère parle avec un inconnu sur internet. Dans le même pavillon, un mari se glisse dans la baignoire, le corps bardé de guirlandes électriques usées. Alors que chacun tente de fuir sa vie, le hasard va permettre à ce couple en crise de se retrouver, de la façon la plus terre-à-terre qui soit.

 

 

À la suite retrouvez Le trou (El Hueco) de Germán Tejada et Daniel Martin Rodriguez ! Ce court métrage avait remporté le prix Canal + en compétition internationale au festival de Clermont-Ferrand cette année. Il nous narre l’histoire de Robert, qui, voulant acheter l’emplacement qui jouxte la tombe de sa femme, apprend que cette place a déjà été vendue à un autre. Sa jalousie et son désir de passer l’éternité avec Yenni vont le pousser dans ses derniers retranchements.

 

jpeg743543

 

Découvrez ensuite Réveiller les morts réalisé par Morgan Simon, sélectionné en compétition nationale durant le festival du court métrage de Clermont-Ferrand en 2016. Deux frères décident de réveiller une dernière fois ce qui les unit encore.

 

L’interview de Morgan Simon ici

Attention avant-première ! La laine sur le dos réalisé par Lotfi Achour, sélectionné en compétition nationale du festival du court métrage de Clermont-Ferrand 2017, sera diffusé dans Top of the shorts pour la première fois. Le long d’une route du désert tunisien, un vieil homme et son petit-fils à bord d’un vétuste camion transportant des moutons se font immobiliser par deux gendarmes. Pour qu’ils puissent repartir, la situation débouche sur la proposition d’un curieux « marché ».

laine-sur-le-dos

 

 

Vous aurez en suite la chance de voir ou re-voir Père également réalisé par Lotfi Achour, qui a reçu le Prix du Public à Clermont-Ferrand lors de son passage au festival du court métrage 2016. Un soir, Hédi, chauffeur de taxi à Tunis, prend en course une jeune femme sur le point d’accoucher. Cette brève rencontre, par un enchaînement mal venu de hasards cocasses et tragiques, va bouleverser le cours de sa vie.

 

jpeg697285

 

À la suite, nous retrouvons un court métrage récompensé du Prix du Public en compétition internationale lors du festival du court métrage de Clermont-Ferrand en 2016 : Madam Black d’Ivan Barge. Un photographe écrase le chat d’une petite fille. Il va devoir inventer toute une histoire pour expliquer sa disparition.

 

Notre rencontre avec le réalisateur ici

La soirée continue avec Maman(s) de Maïmouna Doucouré gratifié du Prix France TV lors du dernier festival. Ce court métrage nous plonge au cœur d’une famille qui voit son quotidien bouleversé lorsque le père rentre du Sénégal. En effet, celui-ci n’est pas rentré seul et Aïda, sensible au désarroi de sa mère, décide de se débarrasser de la nouvelle venue.

 

 

La soirée spéciale « courts métrages » continue avec Rhapsody de Constance Meyer, également sélectionné en compétition Nationale au festival 2016. Qui nous plonge dans l’histoire de Gérard, sexagénaire solitaire, vivant dans un petit appartement au 12e étage d’une tour. Tous les jours, une jeune femme lui confie son bébé, Teo. Un lien naturel et insolite unit ces deux êtres, l’un massif et robuste, l’autre petit et délicat.

 

jpeg743194

Notre entretien avec Constance Meyer ici

La « Nuit la + courts » touche à sa fin, et pour clôturer cette belle soirée, rien de mieux que l’enfance d’un chef d’Antoine de Bary en avant-première ! En effet, ce court métrage est sélectionné en compétition nationale de l’édition 2017 du festival du court métrage de Clermont-Ferrand. Il a déjà reçu le prix Canal + « Semaine de la critique » 2016.

Vincent a 20 ans, c’est un comédien à succès, il est reconnu et apprécié de la critique autant que du public. Si bien qu’on lui a offert le rôle du film de l’année : le biopic sur la jeunesse de Charles de Gaulle. Le souci, c’est qu’au même moment, les parents de Vincent partent vivre à Orléans et le poussent à emménager seul. C’est le début d’une nouvelle vie aussi effrayante que solitaire pour lui. Le film suit ses premiers pas dans l’indépendance.

Découvrez un extrait de « l’enfance d’un chef » dès maintenant :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *