Chronique de l’oncle Raoul #1 : Avant-propos

Chronique de l’oncle Raoul

Chers lecteurs de ce blog, ici commence une chronique légère de ce festival 2014. Petite tâche que j’ai acceptée après trente-cinq ans passés à l’organisation. Ces quelques jours avant l’ouverture ont eu ceci de bizarre que je me sentais parfois stressé. Il suffisait de me voir près d’une affiche pour sentir l’effet Koulechov et il me suffisait de penser aux quelques instants avant d’opérer sur scène pour avoir les réflexes chers à Pavlov. Mais bon, soyons sérieux, tous les soucis d’organisation ne sont plus du domaine de ma lutte. Tranquille… comme la force. Alors Koulechov ou Pavlov, peu importe, c’est toujours une Lov story !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *